Contre le harcèlement

8 novembre 2018  :  Une journée pour dire  NON !

  COCHENETr   DENNI18r  en 6°A avec Caroline DENNI professeur principale de la classe et Isabelle COCHENET directrice du collège : 

- on a écrit sur notre ardoise  tout ce qui nous passait par la tête ;

- on a mis en commun tous nos mots ;

- on a fait une carte mentale;

- on a regardé une vidéo :

UNE PHOTO, c'est PERSO.

LA PARTAGER c'est HARCELER.


On a alors compris ce qu’était le CYBERHARCELEMENT.

- on a lu des témoignages d'enfants harcelés : C'était émouvant !

- dans notre cahier de lecture, on a repris des définitions et écrit quelques chiffres


POUR QUE CELA NE SE PRODUISE PAS DANS NOTRE COLLEGE

    Isabelle COCHENET   Caroline DENNI          

   Harcl 3 

  

 STAMMr     Nous avons abordé le thème du harcèlement scolaire avec la classe de 6°B dont je suis professeur principal.

   Ils avaient vu, ce matin, un premier document vidéo, "A bout de souffle", un court métrage qui leur a fait prendre conscience de la réalité du harcèlement.

   Une première approche percutante pour certains élèves très touchés et qui aura eu pour vocation de libérer la parole.

   Nous avons ensuite travaillé sur la définition du harcèlement. A la manière d'un brainstorming, nous avons posé des mots sur ce terme. Si les élèves sont très sensibles à la violence que peut engendrer une situation de harcèlement, ils ne sont pas forcément conscient de la façon d'y échapper ou même conscient qu'un harceleur peut ne pas avoir conscience d'en être un ! ("c'était pour s'amuser").

   Une chose essentielle à retenir : il faut en parler, ne pas hésiter et se confier à un adulte. Le cyber-harcèlement a également retenu notre attention. Ses mécanismes et les sanctions encourues. Un thème très sérieux, qu'il aura été important d'aborder sans dramatiser afin de donner l'information nécessaire et poursuivre avec sérénité notre travail sur le vivre ensemble.

Gwenaël STAMM            

 Harcl 2

 

 FORICHONr     Les élèves  de 5° B ont été sensibilisés sur le thème du harcèlement à l'école ou sur les réseaux sociaux. 

La société d'aujourd'hui n'est pas pire que celle d'hier, les enfants ont toujours été durs entre eux, mais nous nous devons, tous ensemble et aujourd'hui, de protéger les plus faibles ou les plus sensibles.

Chacun se doit de respecter la différence, qu'elle soit physique, culturelle, religieuse, sociale ou générationnelle ... 

   Sylvain FORICHON    professeur principal de 5° B               

  Benot GROCOLAS    Et pour finir, dans toutes les classes, en Education Musicale : 

 

- Apprentissage du 1er couplet de la chanson "Petite Emilie" de Keen-V 

- Lecture des 5 couplets et compréhension du texte.

- Visionnage du clip de la chanson.

- Discussions / Débat

Benoît GROCOLAS   professeur d'Education Musicale      

Harcl 1