Visite au Struthof

La presse locale commente la visite du collège au camp de concentration du Struthof :

strut1

Beaucoup de sérieux et d'émotion face à une des plus sombres périodes du xxème siècle :

strut5   strut4

strut2   strut3

 

Le devoir de mémoire est accompli ; les collégiens sont conscients.

 

Yvann : « je ne pensais pas que ce qui s'y passait était si violent »

Fréderic : « J'ai appris le malheur qui est arrivé à ces gens, cela m'a fait beaucoup de peine »

Kylian : « J'ai appris énormément de choses »

Jules : « On y voit la mort partout »

Virgile : « Cette visite était fatigante moralement »

Armand : « Je ne pensais pas que cela me marquerait autant »

Lou-Ann : « La façon de raconter de notre guide m'a permis de me rendre compte de l'atrocité de la guerre »

Lucie : « J'espère que nous ne referons pas les mêmes erreurs »

Lorine : « C'était triste mais intéressant »

Julie : « Il faut savoir ce qui s'est passé »

Alexandra : « Pendant la visite je n'ai pas beaucoup parlé, moi qui n'arrive jamais à me taire »

Sophie : « J'ai été choquée de marcher là où des personnes sont mortes »

Adrien : « Il faut conserver ces lieux »

Solène : « J'ai ressenti une immense peine »

Pablo : « C'était une visite violente et triste »

Elsa : « J'ai envie de dire merci à ceux grâce à qui nous sommes aujourd'hui libres »

Naya : « L'atmosphère était lourde et triste »

Enzo : « La visite était très instructive »

Arthur : « Certaines parties de la visite étaient dures à voir »

Lise : « Je ne vais plus voir les cérémonies commémoratives de la même façon »

Yousra : « Un tel endroit mérite d'être respecté »

Mathieu : « Comment peut-on faire des choses si horribles à d'autres être humains? »

Adeline : « Une atmosphère pesante régnait »

Sarah : « Je ne pensais pas que de telles atrocités aient pu être commises »

Fabien : « Je ne pensais pas que la vie des déportés était si dure »

Arnaud : « Cela m'a fait réfléchir, je me plains trop souvent alors que ces personnes n'avaient plus rien »

Ugo : « Une visite qui m'a touché»

Emilien : « C'est important de visiter ce genre de site pour que ce qui s'est passé ne soit pas vu comme des banalités »

Lucien : « Il y a des choses inacceptables »

Logan : « J'ai ressenti une sensation de souffrance »